Décidément cet ouvrage exceptionnel par sa technique, pont à la fois haubanné et suspendu, et classé monument historique, pose beaucoup de problèmes imprévus aux ingénieurs. Cette fois c’est le recentrage des suspentes qui est en cause et qui nécessite des calculs complexes. Espérons que l’intervention des cordistes prévue à partir de lundi 18 juin sera effective ! Dans l’attente, la traversée du pont à pied est possible sans contrainte d’horaire.